Vendredi, 27 Avril 2012 13:17 En bref...
Imprimer

Une collègue travaillant dans les services de la Direction Régionale de Pôle Emploi Midi Pyrénées a décidé hier matin de tenter de mettre fin à ses jours, dans son bureau, après avoir quitté une réunion de service. Une enquête accident du travail en lien avec les élus du CHSCT devra faire la lumière sur les causes de cet évènement.

   Quand une tentative de suicide se produit sur le lieu de travail elle est souvent l’expression du résultat d’un cocktail explosif dont nous connaissons toutes et tous les ingrédients dans les agences et services de Pôle Emploi : emploi du temps surchargé, charges de travail excessives, carences en gestion humaine avec un management individuel par le stress, horaires de travail non contrôlés et salariés sous pression…

Depuis des mois, Solidaires Sud Emploi Midi Pyrénées, comme l’ensemble des Organisations Syndicales de Pôle Emploi, alerte la Direction et  demande une remise en cause complète d’une organisation du travail déshumanisée et pathogène. Nous considérons que Pôle Emploi ne remplit pas son obligation de veiller à la santé mentale et physique et à la dignité de ses salariés, ce qui engage sa responsabilité pour faute inexcusable.

Il n'est pas supportable pour Solidaires Sud Emploi  que dans de nombreuses régions des agents puissent être amenés,   pour  tenter de faire entendre à la Direction leurs souffrances au travail, à recourir à des actes portant atteinte à leur intégrité physique.

Dans l’immédiat et dans l’urgence, nous demandons instamment à la Direction de Pôle Emploi de faire une communication interne forte pour à la fois :

- souligner la gravité de l’évènement,

- s’interroger sur la part jouée par le travail  dans la décision de notre collègue de tenter de mettre fin à ses jours

- annoncer la mise en œuvre de mesures concrètes, pratiques et de bon sens dans les plus brefs délais telles que celles que proposent depuis des mois les représentants du personnel.

Une identification des facteurs liés au travail doit être affirmée explicitement avec une interrogation forte sur l’organisation du travail. Si au contraire le message passé est que rien ne va bouger on peut craindre le pire et que ce drame en entraine d’autres en levant un tabou chez des collègues nombreux qui vivent une situation comparable à celle de notre collègue.

Nous revendiquons une remise en cause de ces organisations du travail dont le caractère pernicieux et pathogène est constaté par tous, notamment mis en exergue dans les rapports effectués par des organismes extérieurs.  L’organisation du travail est entièrement à revoir pour respecter les conditions de travail des personnels et s’adapter aux besoins des usagers.

Nous exigeons des mesures immédiates et adaptées

permettant à tous les agents de Pôle Emploi de retrouver un sens à leur travail afin de rendre un service public enfin digne des attentes de nos usagers.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

En bref...

| + - | RTL - LTR
Suivre notre actualité